Français

Slam au collège 

LE TOURNOI DE SLAM Mokikoz 2017 !

Les élèves de 4e1 et les élèves de 4e et de 5e SEGPA ont participé brillamment au tournoi de slam inter scolaire organisé par l’association Le Panorama, qui travaille avec les structures scolaires. Ils ont crée leurs textes en équipes, les ont fait vivre sur scène et ont remporté la fierté de leurs pairs. Nos élèves n’ont pas remporté de prix…qu’importe les meilleurs poètes ne gagnent jamais !

Bravo à eux.

 

 

——————————————————————————————————————————–

Ginette Kolinka témoigne face aux collégiens : Une grande leçon d’histoire avec une survivante d’Auschwitz

 

Article de Céline J :

Le lundi 23 janvier 2017, le Collège de la Vallée d’Avon a eu le plaisir d’accueillir en ses murs Mme Ginette KOLINKA, venue transmettre son parcours de vie, marqué par la guerre, le passage en zone libre, les lois anti-juives françaises et nazies puis la dénonciation qui la conduit avec ses parents, ses sœurs et son neveu à la déportation dans le camps de Drancy puis d’ Auswitch Birkenau.

Avec bonne humeur et simplicité Mme KOLINKA crée un échange avec les élèves venus avec des questions préparées en amont par les professeurs d’Histoire-Géographie. Des livres sont proposés par le professeur documentaliste aux élèves pour approfondir leurs questionnements levés par cette conférence et poursuivre ce travail de passeur de mémoire. Le récit est ponctué de notes d’humour auxquelles les élèves sont sensibles. Lorsque le témoignage commence, Ginette KOLINKA le reconnaît elle-même , elle ne s’arrête plus !

Mme KOLINKA est accompagnée au collège par Mme Braunsweig, ancienne professeur d’Histoire au collège de la Vallée et membre du Conseil National de la Résistance, qui apporte des faits historiques ainsi que des précisions qui permettent aux élèves de replacer les faits dans un contexte historique connu des élèves par le cours d’Histoire.

Les classes de troisième, les personnels enseignants et non enseignants se réunissent autour de Mme KOLINKA pour que l’Histoire et son héritage ne meurent pas comme le rappelle Elie Wiesel dans La Nuit : « L’oubli signifierait danger et insulte. Oublier les morts serait les tuer une deuxième fois. Et si, les tueurs et leurs complices exceptés, nul n’est responsable de leur première mort, nous le sommes de la seconde. »

Cette initiative, proposée par Mme Cormier, lie les élèves de troisième à leur programme scolaire mais les rattache également à une histoire française et mondiale.

Les élèves nous disent ce qu’ils en ont pensé :

Je vous remercie d’être venue au collège, vous êtes « géniale ». votre intervention m’a beaucoup touchée parce que malgré vos souffrances, vous racontez encore. Noémie B.

J’ai beaucoup aimé votre intervention car on arrive à ressentir votre douleur ! Force à vous. Ryad O.

Une histoire horrible que vous avez endurée et pourtant vous arrivez à la raconter. Ça m’a énormément touchée. Mégane R.

Je me demande comment vous avez pu survivre à cette terreur à Auschwitz. Tomas M.

Lorsque vous avez fini de raconter votre histoire, je suis sorti plus sensible sur le sujet de la déportation. Gabriel A.

Votre histoire m’a touché. Léo

Tout d’abord je tiens à vous dire que vous êtes une femme extraordinaire avec beaucoup de courage pour raconter votre passé qui a été très difficile. Vous m’avez touchée en racontant votre histoire. Prenez soin de vous et bonne continuation. Léa B.

Cette conférence m’a fait comprendre à quel point les conditions de vie dans les camps étaient difficiles. Kévin B.

J’ai apprécié cette conférence parce que, grâce à vous, j’ai pu entendre un vrai témoignage sur la déportation et les camps de travail. Antonin

Votre intervention a été très émouvante. Louise D.

Comme votre intervention était intéressante ! Bravo pour votre courage et votre dynamisme. Crystal C.

————————————————————————————————————————————–

Atelier Slam au collège auprès des 4 ème1 :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email